Logo_Dom_Martin.png
D8C1070-2.jpg

Actualités du domaine

Le Chardonnay, une star mondiale

Parmi tous les cépages existants dans le monde, le Chardonnay représente, presque par antonomase, la délicatesse et l’élégance d’un vin blanc frais, sec et aromatique. En effet, qui n’a jamais entendu, à la terrasse d’un café, un client commander « un verre de vin blanc Chardonnay », comme s’il s’agissait là d’une appellation spécifique ? Si ce raccourci, presque un cliché, sonne parfois comme une insulte aux oreilles des puristes, il est néanmoins la preuve indéniable de l’extraordinaire renommée de ce cépage à travers le monde.

Coup de projecteur sur le Chardonnay, cépage star…


cépage blanc chardonnay

Les origines du cépage Chardonnay


Le Chardonnay est l’un des cépages les plus cultivés au monde. Bien entendu, on le trouve en France dans de nombreux vignobles, dont les prestigieux vignobles de Champagne ou de Bourgogne. Il est également cultivé ailleurs sur le continent, en Suisse, en Italie, en Espagne ou en Allemagne, mais également en Californie, en Afrique du Sud, en Argentine, au Canada, au Chili, en Australie… En bref, il n’est pas un continent et pas un pays viticole qui ne l’ait adopté.

Les origines de ce chouchou des vignerons, œnologues et autres amateurs de vins sont sujettes à discussion.

Certains le disent originaire de Jérusalem, d’où les croisés l’auraient rapporté. Son nom viendrait même de l’hébreu Cha’ar Adonai, les Portes de Dieu. Rien que ça !


D’autres affirment – et on a envie de les croire - qu’il ne peut être né ailleurs qu’à Chardonnay, petit village homonyme de Saône et Loire.


Pour d’autres, enfin, son nom serait dérivé du mot latin Cardonnacum, le chardon, et témoignerait d’un goût prononcé du cépage pour les terres calcaires sur lesquelles s’épanouit cette plante.


Il faut cependant rester prudent avec ces diverses théories, car le Chardonnay a longtemps été connu sous plusieurs autres noms : Beaunois, Pinot Blanc, Noirien Blanc, Auvernat…


Son origine génétique a été établie à la fin du XXe siècle par une équipe de chercheurs de l’Université de Californie à Davis. Ils ont établi que le Chardonnay était issu du croisement du prestigieux Pinot Noir et du Gouais, un cépage mal aimé du Moyen Âge qui aurait été importé de Croatie par les Romains. De ce fait, il appartient de la même famille, celle des Noiriens, que le Melon, le Gamay, l’Aligoté et les Pinots noir, gris et blanc.


Une renommée mondiale


Toujours est-il que c’est dans les vignobles de la Bourgogne que la culture du Chardonnay a démarré, au Moyen Âge, sous l’autorité des moines clunisiens et cisterciens, premiers vignerons de la région. Elle s’est ensuite propagée aux vignobles voisins, puis à toute la France.


Aujourd’hui encore, le Chardonnay occupe plus de la moitié des surfaces viticoles en Bourgogne, devant le Pinot Noir, l’Aligoté et le Gamay. Les crus bourguignons blancs les plus réputés en sont issus. Certaines AOC, comme celles du vignoble de Chablis, n’autorisent d’ailleurs que ce cépage unique dans leur cahier des charges.

Les autres pays, envieux de la réputation de ces grands vins français et désireux de produire, eux aussi, des vins blancs qualitatifs, ont naturellement opté pour ce cépage. C’est ainsi que dès la fin du XIX° siècle, les pays du Nouveau Monde se mirent, eux aussi, à cultiver du Chardonnay.


Ce recopiage aurait pu tourner en véritable fiasco. Mais c’était sans compter sur l’extraordinaire adaptabilité du Chardonnay et sa nature plutôt accommodante. Non-content de se sentir partout chez lui, il adopte aisément la langue du terroir sur lequel il est implanté et offre une palette aromatique qui lui fait fidèlement écho.


En 2017, l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin), à l’occasion d’une étude portant sur la distribution variétale du vignoble dans le monde a évalué à 210 000 ha la surface plantée en Chardonnay dans le monde. Outre la France, l’Italie et l’Espagne, il est également cultivé aux États-Unis en Australie et au Chili, pour ne citer que les producteurs majeurs parmi les 41 pays où il pousse.


Caractéristiques botaniques et agronomiques du Chardonnay


Les ampélographes définissent ainsi les caractéristiques botaniques du Chardonnay :

  • bourgeons : verts et velus, ils apparaissent tôt dans la saison, ce qui les rend assez sensibles aux gels de printemps ;

  • jeunes feuilles : vertes et cuivrées ;

  • rameaux : herbacés, ils présentent des entre-nœuds de couleur rouge ;

  • feuilles adultes : arrondies, entières ou faiblement lobées, elles présentent un sinus pétiolaire très ouvert et dégarni ;

  • grappes : petites et compactes avec des baies de couleur jaune, petites et rondes.


Vigoureux, le Chardonnay est cependant très sensible aux gelées printanières et aux maladies telles que l’oïdium, la jaunisse à phytoplasme et la pourriture grise.


Ses baies sont très sucrées, mais conservent une belle acidité, ce qui permet d’obtenir des vins équilibrés et amples ayant une bonne aptitude au vieillissement.


Et côté gustatif, ça donne quoi ?


Dame nature a accordé au Chardonnay un potentiel qualitatif remarquable. Les vins qui en sont issus sont généralement élégants et offrent au palais des arômes fins et fruités.


Partout où il est cultivé, le Chardonnay s’adapte au climat et à la géographie locale. Il offre, dans le verre, diverses palettes d’expressions qui sont propres aux terroirs et aux vignerons qui le cultivent.


Cultivé dans des régions froides, le Chardonnay donne des vins secs et frais dans lesquels les arômes d’agrumes (citron, fleur d'oranger) et de pomme prédominent.

chardonnay blanc sec Chablis premier cru

Sous des climats plus chauds, les vins deviennent plus riches avec une palette aromatique plus exotique : banane, cassis, poire, mangue, mais aussi poivre, vanille ou cannelle...



Dans les zones tempérées, enfin, ce sont les arômes de fruits blancs (poire, pêche, litchi) et de fleurs (acacia, rose, lilas, lys, ou miel) qui prédominent.


Les arômes varient également selon les terroirs et le mode de vinification. Lorsqu’ils sont vieillis en fût de chêne, par exemple, les vins gagnent des notes briochées, de beurre et de caramel.


Les vins que nous produisons au Domaine, tous issus de ce précieux cépage, sont, eux aussi, le reflet de notre terroir. Élégants et vifs, leurs arômes ne sont pas sans rappeler la belle minéralité des sols de Chablis. Ils développent des notes de fruits à chair blanche, de poire et de pêche. Notre Chablis 1er crus Montmains élevé en fût de chêne à, quant à lui, davantage de complexité, avec une belle rondeur en bouche. Des notes de noisette et de pain grillé viennent compléter la palette aromatique.




_DSF0798.jpg

Le Domaine Jean-Claude Martin

Verre_vins_DSF0589.jpg

Esprit
Pionniers

_2460633.jpg

Les Terres
de Chablis

Chablis_Montmains.jpg

Façonnés par la nature :

Découvrez les vins du Domaine