Logo_Dom_Martin.png
D8C1070-2.jpg

Actualités du domaine

Combien de temps garder un vin de Chablis ?

S’il est admis que le Chablis est un vin de garde, tous les vins produits dans le vignoble de Chablis ne sont pas pour autant à boire au même âge. L’appellation, le climat, les conditions climatiques du millésime, le savoir-faire du vigneron et les conditions de conservation sont autant de facteurs qui pèsent dans la balance et influencent la durée de garde d’un vin de Chablis.

Chablis tiré de la cuve

Potentiel de garde des Chablis


Tous les vins évoluent au fil du temps. Certains se bonifient avec les années alors que d’autres sont meilleurs lorsqu’ils sont dégustés jeunes. De façon générale, le cépage et le terroir sont deux facteurs majeurs qui influent sur le potentiel de garde d’un vin.

Ainsi, le BIVB, sur son site, donne des indications précises du potentiel de garde des différents vins de Chablis. Ainsi, il conseille de déguster un Petit Chablis dans les 2 ans et un Chablis dans les 5 ans. Le Chablis Premier Cru, quant à lui est en phase de maturation les cinq premières années, il se déguste ensuite idéalement jusqu’à la dixième année après la récolte. Enfin, c’est pour déguster un Chablis Grand Cru qu’il nous faut le plus patienter, de 10 à 12 ans au minimum selon le BIVB.

Bien entendu, pour savoir quand boire un grand vin issu du vignoble de Chablis, il faut adapter ces données indicatives en fonction du millésime.


L’effet du millésime sur le temps de garde du Chablis


Les millésimes se suivent et ne se ressemblent pas toujours. En effet, les événements climatiques de l’année ont un impact important sur la maturité du raisin. De l’hygrométrie, de l’ensoleillement et des températures qui règnent sur le vignoble au cours du cycle végétatif de la vigne vont dépendre l’équilibre entre les sucres et l’acidité ainsi que le développement des arômes et des tanins dans le vin.

Les vins de Chablis, à l’instar du Muscadet et du Sancerre se distinguent des autres vins blancs par leur belle acidité qui leur confère un excellent potentiel de garde. En effet, plus un vin est acide, plus sa capacité de garde est longue.

Le sucre, de par ses puissants effets antioxydants est également un gage de longue conservation.

On ne s’étonnera donc pas que les meilleurs millésimes soient ceux au cours desquels les conditions météorologiques ont favorisé un excellent équilibre entre l’acidité et le sucre. Ces années, dites « solaires » donnent des vins équilibrés, puissants et nerveux au fort potentiel de garde.


Le travail du vigneron


Bien entendu, à terroir, cépage – les vins de Chablis sont tous issus du cépage Chardonnay - et conditions météorologiques identiques, c’est le savoir-faire du vigneron qui va faire toute la différence. Certes, les grandes étapes de la conduite de la vigne, de la vinification et de l’élevage sont les mêmes dans tous les domaines. Mais chaque vigneron y apporte sa touche personnelle en fonction de sa sensibilité, de ses convictions et de son expérience.

Le Chablis 1er cru vieilli en fût de chêne

Au Domaine, par exemple, nous vinifions une partie de nos premiers Crus en fûts de Chêne. Le Chablis Premier cru issu de cette vinification particulière est complexe et fondu, porté par les tanins du bois. Il présente un beau potentiel de garde.





Et les conditions de conservation ?


Cependant, même un excellent Chablis Grand Cru peut se montrer décevant à la dégustation s’il n’a pas été conservé correctement. Aussi, si vous ne disposez pas d’une cave, nous vous conseillons d’acheter des vins prêts à boire, qui auront été vieillis dans des conditions optimales chez le producteur ou chez un caviste.

_DSF0798.jpg

Le Domaine Jean-Claude Martin

Verre_vins_DSF0589.jpg

Esprit
Pionniers

_2460633.jpg

Les Terres
de Chablis

Chablis_Montmains.jpg

Façonnés par la nature :

Découvrez les vins du Domaine